You are currently viewing Quelles Sont les Fleurs Comestibles ? | 23 Choix Irrésistibles

Quelles Sont les Fleurs Comestibles ? | 23 Choix Irrésistibles

  • Temps de lecture :11 min de lecture

Au restaurant, il est fréquent de voir arriver les assiettes décorées avec une jolie fleur. Méfiants, certains n’osent à peine la goûter. Et pourtant, de nombreuses fleurs dans la forêt ou dans votre jardin se consomment ! De la lavande au coquelicot en passant par l’amarante, ces végétaux regorgent de possibilités ! Certaines permettent de faire de la farine, du miel ou encore d’aromatiser le vinQuelles sont les fleurs comestibles ? Découvrez comment la nature vous offre de quoi manger

La nature nous offre de quoi manger

Dans la forêt vous pouvez trouver quelques fleurs sauvages comestibles. Lorsque vous les ramassez, faites attention à ne pas arracher les racines. En permaculture, le respect de la biodiversité est essentiel ! La nature nous offre de quoi vivre et manger donc ne la détruisons pas ! Cueillez seulement les quantités dont vous avez besoin, en veillant à ce que l’espèce puisse continuer de se reproduire. 

Le Pissenlit

Facile à trouver dans la nature, le pissenlit se mange des racines jusqu’à la fleur ! Au printemps vous cueillez les fleurs et les feuilles, puis en automne les racines. Avec une quantité suffisante de boutons, il est possible de faire du miel !

Les pâquerettes

La pâquerette se consomme entièrement. Le piquant des fleurs et des feuilles apporte du dynamisme dans votre recette. Elles aromatisent également des infusions ou du vin. 

La violette

La violette est légèrement amère et sucrée. Sa couleur, entre rose et pourpre, apporte une touche de gaieté dans vos plats. 

La reine des prés

Connue pour ses propriétés médicinales, la reine des prés est une fleur comestible au goût d’amande amère. Fraîche ou séchée, elle aromatise le sucre ou des boissons comme l’eau, le lait, etc.

L’acacia

Attention, les graines et les feuilles sont toxiques, seules les fleurs d’Acacia sont comestibles ! Crues ou cuites, elles dégagent une saveur de miel et de fleur d’oranger. 

Le coquelicot

Vous pouvez déguster les fleurs, les graines et les jeunes feuilles avant la floraison. Ces dernières se consomment crues ou cuites. Les boutons floraux se conservent comme du vinaigre et les pétales sont utiles pour faire du sirop ou de la confiture. Surnommées pavot des champs, les graines de coquelicot s’utilisent comme les graines de pavot.

champ de coquelicots comestibles
Un champ de coquelicots comestibles. © Pexels

L’aspérule odorante

Ne vous laissez pas tromper par son odeur de foin qui repousse les mites. Les fleurs blanches à la forme étoilée de l’aspérule se consomment et diffusent un goût sucré et vanillé. Elle est utilisée en Allemagne, en Alsace et au Luxembourg dans la fabrication de bière, de vin et d’eau-de-vie.

🐞 Savez-vous que les petites bêtes présentes dans votre potager sont très utiles ? Découvrez quel est le rôle des insectes dans le jardin

Les fleurs comestibles à cultiver dans son jardin

Où se procurer des fleurs comestibles ? Dans votre jardin ! Toutes les fleurs ne sont pas mangeables, en voici quelques-unes que vous pouvez planter et déguster !

La rose

Vous pouvez manger toutes les variétés de roses. Les plus foncées sont généralement plus goûteuses. Avant de consommer les pétales de rose, coupez leur base blanche qui est amère. Les fruits des rosiers de couleur rouge orangé apportent une saveur plus ou moins sucrée, cela dépend de la variété.

Les pensées

Seule la fleur est comestible, sans le pédoncule, trop amer. Ses saveurs sucrées et poivrées accompagnent parfaitement les salades et les gâteaux. Vous pouvez également en faire du sirop !

Le pourpier

Souvent perçues comme une mauvaise herbe, les tiges et feuilles du pourpier se mangent. Son croquant acidulé s’utilise dans de nombreuses recettes. 

La capucine

La capucine est entièrement comestible ! Les feuilles, les fleurs, les graines, les tubercules, tout est bon dans la capucine ! Son piquant relève très bien les salades ou les plats. Les boutons se conservent dans du vinaigre afin d’être mangés comme des câpres !

La capucine, une fleur intégralement comestible
La capucine, une fleur intégralement comestible. © Pexels

Le tournesol 

Le tournesol ne se résume pas à sa production d’huile ! Les graines, grillées, sont délicieuses. Les boutons font penser à l’artichaut et les pétales au miel ! Cru ou cuit, le tournesol se marie parfaitement avec des légumes. 

L’hémérocalle

Vous pouvez déguster les boutons floraux, les fleurs, les jeunes pousses et même les tubercules de l’hémérocalle. Sucrées, les fleurs accompagnent principalement les desserts. Les boutons, poêlés, s’intègrent facilement dans une omelette. Les jeunes poussent se cueillent lorsqu’ils atteignent entre 8 et 10 cm. Elles se cuisinent comme un légume vert. Pour finir, les tubercules se préparent de la même manière que les pommes de terre. 

Le souci

Les boutons, les fleurs et les feuilles se consomment ! Les pétales sont utilisés essentiellement dans des préparations salées. Ils colorent les plats comme le riz, à la manière du safran. La floraison dure longtemps, ce qui en fait un avantage (du printemps aux gelées).

Le souci, un colorant naturel.
Le souci, un colorant naturel. © Pexels

La monarde

Rarement plantée dans un jardin, la monarde mérite pourtant sa place. Ces jolis pétales roses ou rouges ainsi que ces feuilles sont comestibles. Les fleurs rappellent la menthe et la bergamote. Ces dernières aromatisent les salades, les charcuteries ou encore les pizzas.

L’amarante

Les feuilles de l’amarante se cuisinent comme des épinards. Ses graines se mangent à la manière d’une céréale (comme le quinoa). Il est possible d’en faire de la farine sans gluten !

Le bégonia

Les fleurs de bégonia se consomment crues (pour apporter du croquant) ou cuites (pour parfumer un plat). Les feuilles et les graines accompagnent facilement les salades. 

Le fuchsia

Le fuchsia royal, outre son aspect décoratif, se déguste. Les pétales apportent de l’acidité et le fruit, une petite baie noire, un goût très sucré. 

🌳 Découvrez comment planter un verger permacole et productif !

Les aromates, les classiques à consommer sans modération

Si vous ne savez pas si une fleur est comestible, restez sur du classique. Les aromates sont plus généralement connus et leurs odeurs vous aident à ne pas vous tromper ! 

Le romarin

Le romarin fait de suite penser au sud, le chant des cigales, etc. Tout le monde connaît, mais savez-vous que les petites fleurs sont consommables ? Le goût, plus léger, ressemble à celui de la plante aromatique. Vous pouvez cuisiner ces fleurs de mars à juin !

La menthe

On recense environ 60 espèces de menthe ! La fleur possède un goût plus subtil que la feuille. La floraison a lieu de juin à septembre et offre une multitude de saveurs. Piquante, poivrée, citronnée, etc. il y en a pour tous les goûts ! Ciseler la fleur décuple son parfum. Dans une entrée, un plat, un taboulé, il existe plusieurs manières d’associer la menthe en cuisine.

La ciboulette

En fonction des régions, la ciboulette se nomme ciboule, civette ou cive. La fleur s’utilise comme condiment ! Elle relève les plats avec son goût d’oignon et donne de l’esthétisme avec sa belle couleur rose. Cette aromatique donne du printemps jusqu’au début de l’automne.

La ciboulette en fleur. © Pexels

La lavande

Les feuilles et les fleurs de la lavande sont comestibles et trouvent de multiples utilisations en cuisine. Le goût est puissant, il est donc conseillé de prendre une petite quantité de fleurs séchées ou fraîches, mais surtout pas crues ! Incorporée dans une pâte à gâteau ou en infusion, elle ravira les gourmands ! 

 

⚠️ Toutes les fleurs ne sont pas comestibles. Renseignez-vous avant d’en ramasser et d’en manger. Des applications pour mobiles existent pour trouver le nom d’une plante ou d’une fleur sauvage. Certaines se ressemblent et si l’une est consommable, l’autre peut être toxique. Si une fleur a un goût inhabituel ou désagréable, cessez immédiatement de la manger. Ne cueillez pas par brassée pour éviter de saisir et de mélanger plusieurs espèces. Prenez en photo votre récolte pour faciliter l’identification en cas d’intoxication. En cas d’urgence, appelez le 15 ou le centre antipoison

👉 Envie d’en savoir davantage sur les pratiques de la permaculture ? Découvrez comment réaliser un paillage sans paille !

Sources utilisées :

Article rédigé par Curios-sites